• Princess mee

    Nous sommes deux princesses alors commençons par une poésie proche de nous ... Celle de la petite princesse Moa qui se regarde dans l'onde ... Les traductions varient.

     

    Une chanson elfique dit
    Combien on la trouvait jolie
    La Petite Princesse Moa :
    Ses cheveux si bien torsadés
    De perles étaient parsemés ;
    De filandre duitée d'or
    Avait été tissé son châle,
    Et sur sa gorge des étoiles
    En une tresse d'argent.
    Elle portait manteau tramé
    de fil d'arpenteuse léger
    Et blanc comme la lueur de la lune,
    A sa tunique était nouée
    Une ceinture constellée
    De rosée de diamant.

    Elle marchait dans la journée
    En mante grise, capuchonnée
    De bleu nuageux ;
    Mais dans la nuit se promenait
    Eblouissante, elle brillait
    Sous le ciel éclairé d'étoiles,
    Et ses frêles petits chaussons
    En fine écaille de poisson
    Etincelaient à se rendre
    Au bassin où elle dansait
    Et jouait sur le miroir frais
    De l'onde dormante.
    Comme une brume de lumière
    Elle miroitait tel du verre
    Dans un vol virevoltant
    Partout où ses petits pieds
    D'argent, rapides et légers
    Tapotaient la piste de danse.

    Soa était aussi légère
    Que Moa, toute de lumière ;
    Mais Soa était, fait étrange,
    Complètement renversée, et
    Portait un diadème étoilé
    Dans un bassin sans fond !
    Sous la surprise, ses yeux brillants
    Ecarquillés, ouverts tous grands,
    Se levèrent sur ceux de Moa :
    Quelle merveille, se renverser
    Tête en bas pour se balancer
    Au-dessus d'une mer étoilée !

     

    Mais il n'y avait que leurs pieds
    A jamais pouvoir se toucher ;
    Car où trouver des chemins
    Qui mèneraient dans un pays
    Où contrairement à ici
    Elles seraient suspendues au ciel
    Personne ne pourrait le dire
    Ni par un sort le découvrir
    Malgré tout le savoir des Elfes.

    Toujours seulette depuis lors
    Une elfe solitaire encore
    Dansant comme avant
    Avec dans ses cheveux des perles
    Et une tunique très belle
    Et de frêles petits chaussons
    En fine écaille de poisson allait Moa :
    En fine écaille de poisson
    Et de frêles petits chaussons
    Et une tunique très belle
    Avec dans ses cheveux des perles allait Soa !

     

     


  • Commentaires

    1
    visiteur_Piul
    Samedi 26 Août 2006 à 19:39
    L'auteur est J.R.R Tolkien !
    2
    saralenti78
    Mercredi 13 Septembre 2006 à 18:32
    tr?jolie ce po?!!!!:) c + un histoire qu'un po? mais j'aime bien la fin !!!!
    3
    visiteur_joyce52
    Vendredi 1er Février 2008 à 21:00
    bsr..et merci d'etre passe sur mon blog...j'adore les poemes tres beaux j'adhere a ton blog lol
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    visiteur_perledeloid
    Mercredi 4 Juin 2008 à 08:20
    bonjour! magnifique image et joli poeme! bonne journ?
    5
    visiteur_Nath ( la v
    Dimanche 12 Octobre 2008 à 21:51
    quelle magie dans ce texte ^^
    on se plait ?maginer phrases apres phrases les h?ines de cette chanson elfique !
    bonne soir?et tres bon debut de semaine pour toi Ines
    bisous
    nath
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :